[2010]   Warner Bros, Naissance des fantômes

 Série de 10 photographies - Tirages pigmentaires - 80 x 60 cm

1ère série [5 photographies] : URGENCES

2ème série [5 photographies] : COLD CASES

Warner Bros, Birth of ghosts

Series of 10 photographs  - Pigment prints - 80 x 60 cm

1st series (5 photogrpahs): URGENCES

2nd series (5 photogrphs): COLD CASES

Dans la série « Waner Bros, naissance des fantômes », des espaces intérieurs d'un hôpital, de bureaux, de maisons, semblent à l’abandon, désertés de toute présence humaine, comme si suite à une catastrophe tout était resté tel quel, les objets abandonnés dans l’urgence, rappelant des photographies de Gosht Town. La quiétude muette et obsédante de ces lieux inhabités, insuffle peu à peu au spectateur un sentiment déconcertant d’étrangeté, car ce sont en réalité des décors de cinéma, doubles artefactuels, mis en scène de la réalité.

Derrière l’artéfact de ces décors « en ruine » il existe pourtant les souvenances d’une vie passée : resurgissent de ces décors, des fantômes qui n’ont cessés d’immiscer l’imaginaire et le flux de conscience des téléspectateurs nourris de séries télévisées (Urgences et Cold cases, sont des séries télévisées produites et réalisées dans ces grands studios de cinéma).

Fiction et réalité s'imbriquent alors dans notre esprit.

In the series «Warner Bros, birth of ghosts», the indoor spaces of an hospital, of offices, of houses, seem abandoned, deserted of all human presence, as if after a disaster, everything has remained unchanged the abandoned objects in urgency, reminding photographs of Ghost Town. The mute and haunting quietude of those empty places gradually instills to the spectator a disconcerting feeling of strangeness, because they are in fact movie sets, artefactual doubles, and staged reality.

Behind the artefact of these decors «in ruins», it exists nevertheless the recollection of a past life: reappearing from these decors, ghosts that haven't ceased to interfere the imaginary and the flow of consciousness of viewers, nourished by television series (ER and Cold cases, are television series produced and directed in these major motion picture studios).

Fiction and reality overlap then, in our minds.